Comment choisir un prestataire web ?

Ayant moi-même été confrontée à cette situation dans mes expériences professionnelles passées, je sais que choisir un prestataire que ce soit dans le web ou dans d’autres domaines est souvent une source de stress pour les PME.

Encore plus dans le web car souvent, on y comprend pas grand chose ! On peut donc nous raconter de belles histoires…
Or choisir un prestataire dans le web, c’est avant tout choisir un partenaire ! Car oui il va falloir lui faire confiance et se reposer sur lui ou elle, en partie, pour ne pas perdre trop de temps et d’argent !

Je souhaite donc partager avec vous des éléments qui, je pense, ne doivent pas être négligés !

Faire le point sur ses besoins et les objectifs à atteindre

Avant de vous lancer dans la recherche de prestataires, posez-vous certaines questions :

  • Quels sont les besoins et les attentes de mes clients ?
  • Quels sont leur profil ? Leur moyenne d’âge ? Leurs habitudes de navigation sur internet ?
  • Quel est le but de ma présence sur internet ? S’agit-il d’une simple présence sur les réseaux sociaux pour interagir avec des clients et répondre à leurs questions ? Ou aller plus loin et présenter mes activités de manière détaillée, plus professionnelle ? Ou encore proposer la vente de mes produits/services en ligne via une boutique en ligne ?

S’inspirer de ses paires

  • Quelle est leur stratégie digitale ? Ont-ils un site internet ? ou une simple présence sur les réseaux sociaux ?
  • S’ils ont un site, qu’est-ce qui vous plait sur leur site ?
  • Quel est le prestataire qui a crée ce site ?

Après avoir posé sur papier toutes les réponses à ces questions, vous y verrez déjà un peu plus clair sur vos attentes et les prestations que vous recherchez chez un professionnel.

On sort la casquette de DRH !

Choisir un prestataire web, c’est se lancer dans un recrutement en quelques sortes !

Faut-il avoir recours à une “agence web” ou à un “freelance” ?

Il existe plusieurs types de prestataires web dans l’univers du digital. Effectivement, une agence digitale compte plusieurs spécialistes au sein de son équipe. Elle sera en mesure de répondre à un besoin spécifique quelque soit le domaine. Vous avez besoin d’un site avec des fonctionnalités spécialement adaptées à votre activité ? Il vaut mieux passer par une agence. Le budget sera plus conséquent mais vous êtes presque sûre d’avoir le site que vous avez imaginé !

Vous souhaitez réaliser un site vitrine « classique » mais personnalisé, à votre image. C’est-à-dire un site qui vous ressemble,  qui véhicule vos valeurs. Alors vous pouvez faire appel à un freelance, qui aura l’avantage d’être votre interlocuteur unique. Ce qui facilite bien souvent la transmission des informations ! Il saura être à votre écoute et pourra plus facilement retranscrire visuellement vos besoins. Assurez-vous toutefois qu’il soit polyvalent et qu’il pourra intervenir sur tous les facettes de votre site.

La loupe du comptable…

  • Dans le domaine du digital, il est parfois compliqué de comparer les différentes offres de prestations qui sont proposées sur le marché. Il en existe une multitude !
  • Quelle technologie est utilisée par le prestataire ? Si le site est codé de A à Z, il pourra être difficile de le confier à un autre prestataire en cas de problème. Dans la même logique, il vaut mieux privilégier des gestionnaires de contenus (CMS) comme WordPress (présent sur 60% des sites) ou Joomla qui sont généralement connus par la majorité des prestataires du web.
  • Un des gros avantages de ces plateformes, est la facilité avec laquelle vous pourrez vous-même intervenir pour modifier des images ou textes sur votre site et le mettre régulièrement à jour.
  • Si c’est l’un de vos objectifs, assurez-vous qu’une prestation de formation de quelques heures (2 à 3 heures) soit prévue dans la proposition de prestations.

    Plus vous serez actif sur votre projet, plus il aura de chances d’être réussi !

  • Méfiez-vous des prestataires qui proposent de réaliser votre site sur des technologies telles que wix, Jimdo…car ces plateformes gratuites, sont simples à gérer par vous-même. Inutile de passer par un prestataire ! De plus, ces plateformes simples d’utilisation sont par conséquent peu personnalisables. La moindre modification ou personnalisation peut s’avérer être  un véritable casse-tête ! Encore une fois tout dépend de votre projet initial.

    « Il faut toujours se demander ce qu’il se passera, concrètement, si vous devez arrêter votre collaboration avec un prestataire. Un prestataire fiable et honnête n’aura aucun problème à vous répondre !”

Même si le ressenti est positif suite aux échanges téléphoniques, emails et entretiens, il est toujours intéressant de consulter d’éventuels avis et retours d’expérience de clients ayant travaillé avec ce prestataire. Consultez ses réalisations et ses références.

Analyser et comparer les propositions

Les tarifs peuvent varier du simple au double. Comment savoir finalement ce qui justifie ces écarts ? Les agences, comme les freelances appliquent en général un taux journalier moyen (TJM).
Les différentes prestations qui permettent de créer un site internet sont listées : installation et paramétrage des fonctionnalités, design et création des pages, intégration du contenu ou pas, mise en ligne du site, formation d’un utilisateur…
Le tarif appliqué correspond au temps passé pour effectuer chaque tâche, au quel on applique le tarif horaire si c’est en heures ou le tarif journalier si c’est en jours.
Il est donc souhaitable que les différentes prestations soient listées sur la proposition (ou en annexe), pour comprendre exactement ce qui est inclus.

N’hésitez pas à poser des questions. Ce n’est pas votre domaine mais c’est bien votre portefeuille ! C’est donc normal de comprendre quelles prestations vous achetez !
Il est également préférable d’échanger par email afin d’avoir des traces écrites de ce pour quoi le prestataire s’est engagé. Cela vous permet également d’y revenir et de ne pas perdre le fil.

Pour conclure…

Si vous prenez en compte tous ces éléments vous mettez toutes les chances de votre côté pour que votre partenariat se déroule dans de bonnes conditions ! La méfiance des dirigeants vis-à-vis des prestataires web revient trop souvent sur la table. Ce qui parfois freine les entreprises à franchir le cap du numérique.

Le bénéfice généré par la transparence est donc double : pour les entreprises qui se lancent dans le numérique et génèrent plus de chiffre d’affaires, comme pour les prestataires, professionnels et fiables, qui décrochent plus de contrats !

Partagez cet article

PRÊT(E) POUR CONCRÉTISER VOTRE PROJET  ?

@2021 “aroundtheweb.fr” | Mentions légales | Site crée par Sandrine Libouban